La folle journée de Ferris Bueller

La folle journée de Ferris Bueller

ComédieTeen Movie

Sortie:

Durée: 1h 43m

De John Hughes

Avec Matthew BroderickMia SaraAlan Ruck

Mon avis: John Hughes nous offre un “teen-movie” qui mérite bien plus que cette catégorie. Le film est rempli d’humour, et parle intelligemment des adolescents sans les caractériser.

« Ferris Bueller, un adolescent populaire et charmeur mais aussi cancre invétéré, vivant dans la banlieue aisée de Chicago, décide un beau matin de se prendre une journée de congé. Peu d'obstacles lui résistent lorsqu'il a une idée en tête. Se faisant passer pour malade, il sèche les cours et débauche pour la journée son meilleur ami Cameron — un jeune homme hypocondriaque et défaitiste — ainsi que Sloane, sa petite amie. »

J’ai eu l’opportunité de voir ce film un peu par hasard… Je me baladais dans les rues lors d’un festival de cinéma lorsque je suis tombée sur l’installation du matériel pour la séance “plein air”. Ne connaissant pas le titre, j’ai vite fait une petite recherche pour me décider : “hum, Matthew Broderick… je suis convaincue.” Bon, j’avoue, il ne m’en faut pas beaucoup, mais le fait est que Matthew Broderick est un des acteurs que j’ai toujours apprécié voir.

Je me lance donc dans l'aventure… sans savoir vers quoi je m'embarque.

Au début, Ferris se lance dans un monologue face à la caméra, et nous parle de ses plans, de comment il a l’intention de “sécher” les cours, parce qu’après tout… “comment pourrait-il ne pas profiter d’une journée aussi belle !”. Et franchement, j’ai eu un peu de mal à accrocher. Un ado, aussi astucieux soit-il, qui se fait passer pour malade pour éviter les cours… ce n’est pas l’intrigue du siècle.

Une fois passé l’introduction et la mise en scène de la supercherie, on est entraîné dans une succession d’aventures, un peu improbables, mais tout à fait hilarantes. La journée se déroule à Manhattan, et on a le plaisir de visiter en même temps ce que la ville a à nous offrir : musées, points de vue, et même la parade de la St-Patrick… Les échanges sont sérieux, mais sans être pesants. Après tout, c’est leurs dernières journées ensemble, il faut en profiter !

Au final, c’est agréable, plein d’humour et d’émotions, et ça fait réfléchir…

J’ajouterais que, pour moi, c’est également le meilleur film de Matthew Broderick. Sa performance est impressionnante. Et son tour de chant… étonnant.

Sans oublier : l’inoubliable scène de Jennifer Grey et Charlie Sheen, et la scène “post-crédits” (PS : vous ne vous êtes jamais demandé d’où venait celle de Deadpool ?).

Publié le